Semaine de la mobilité | Vélo, covoiturage, transports publics : se déplacer à moindre coût

Semaine de la mobilité | Vélo, covoiturage, transports publics : se déplacer à moindre coût

Comme chaque année, la « Semaine de la Mobilité » se déroule en Wallonie du 16 au 22 septembre. Coordonnée par le Service public de Wallonie, elle vise à sensibiliser la population à la réduction du nombre de véhicules sur les routes et des émissions de gaz à effet de serre qu’ils émettent. Ce, en privilégiant les modes de déplacement alternatifs.

Pendant cette semaine, des entreprises, des écoles, des communes et des administrations développent, via des actions, une mobilité plus durable.  C’est donc l’occasion de tester d’autres manières de se déplacer : marche, vélo, vélo électrique, trottinette, covoiturage, bus, train… Et la combinaison de celles-ci, qu’on appelle « multimodalité« .

Défi mobilité des délégations
Depuis 2018, les Cellules syndicales de Mobilité et le SPW organisent de Défi Mobilité des représentants des travailleurs. Il permet de mettre en évidence et de récompenser les actions des délégations syndicales en matière de mobilité alternative et durable. Cette année, 15 délégations syndicales FGTB ont relevé le défi : Auto5 (dans la plupart de ses centres), SGS (services, Wavre), Ikanbi Belgium (call center, Loncin), Les Marronniers (hôpital, Tournai), Belfius (Namur), La Police Fédérale (Namur et Dinant), Clinigen (secteur pharmaceutique, Mont-St-Guibert), Care-Vie (MRS-Sprimont), Entra (ETA, Heppignies) et 6 autres entreprises de travail adapté de la Régionale de Charleroi. Retrouvez ici un aperçu des actions.

Le vélo dans tous ses états !

En Wallonie, 57 % des habitants habitent à maximum 15 km de leur lieu de travail et 83 % d’entre eux font pour l’instant ce trajet en voiture[1]. Il existe donc une réelle possibilité d’augmenter la part modale de la bicyclette, en particulier grâce aux vélos électriques. 97 % des travailleurs belges ont déjà droit à une indemnité vélo ou à une mesure équivalente dans leur entreprise.

Les récents confinements ont donné une nouvelle place au vélo. La Wallonie investit depuis plusieurs années dans son développement. Citons les primes à l’achat de vélo pour entreprises et travailleurs, actions en faveur de la cyclo-logistique, mesures pour les écoles… Très récemment, le Plan « Wallonie Cyclable 2030 » – « WaCy 2030 » prévoit des investissements massifs dans les infrastructures cyclables avec l’extension des itinéraires cyclables régionaux et locaux, la construction d’un réseau cyclable express (ce sont les futures cyclostrades), l’augmentation du stationnement pour vélos, des mesures de lutte contre le vol, etc.

Plus d’infos ? http://mobilite.wallonie.be/home/je-me-deplace/a-velo.html et www.rise.be pour télécharger la nouvelle brochure « Aller au travail à vélo », qui vise à aider les délégations syndicales à mettre en œuvre le cadre nécessaire à l’utilisation du vélo en entreprise.

Le covoiturage ou comment réduire facilement ses frais de déplacement domicile-travail ?

2 euros le litre à la pompe… Les prix de nos carburants s’affolent, sans une véritable perspective d’accalmie. Ils reflètent les crises que nous traversons, mais surtout la spéculation sur l’approvisionnement énergétique du pays au détriment de la population. Comment appréhender la situation quand se rendre au travail coûte beaucoup trop cher? Aisé à mettre en place et n’engendrant pas de frais supplémentaires pour l’entreprise, le covoiturage est une des réponses à cette question. En effet, il permet aux différents passagers de partager les frais, mais aussi de bénéficier d’une exonération fiscale avantageuse de l’intervention domicile-travail versée par l’employeur. Ce, à la condition qu’un règlement interne de covoiturage soit mis en place dans l’entreprise. C’est tout bénéfice pour les travailleurs et travailleuses !

Le covoiturage demande, toutefois, une organisation entre collègues afin de se regrouper. Tout dépend ici des horaires et de dispersion géographique. C’est aussi LA solution mobilité pour les horaires décalés et le travail de nuit. Bon à savoir, l’assurance responsabilité civile couvre l’ensemble des passager·ère·s du véhicule et l’assurance accident de travail de l’employeur, les accidents sur le chemin du travail, en tenant compte du petit détour pour rejoindre les collègues.

Plus d’infos ? http://mobilite.wallonie.be/home/je-suis/un-citoyen/en-voiture/services-et-solutions/covoiturage/le-covoiturage—avantages-1.html

Le train ? Les transports publics ?

Le train et les transports en commun permettent de se déplacer à moindre coût voire gratuitement. 56 % des entreprises proposent en effet le transport public gratuit à leurs travailleurs. La SNCB propose le système d’abonnement tiers-payant, qui permet aux entreprises de réduire leurs coûts tout en assurant un abonnement pris en charge à 100 %.  Les TEC ont réduit les abonnements annuels à 12 € pour les 18-24 ans, les + de 65 ans et les statuts BIM. Les abonnements de la STIB pour les jeunes jusqu’à 24 ans sont aussi à 12 €/an.

Des questions ? Des projets ? Un coup de main ?

Contactez la Cellule mobilité de la FGTB wallonne/CEPAG : 02/506.83.96, mobilite@cepag.be, www.rise.be

[1] Enquête fédérale déplacements domicile-lieu de travail 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR