« La rémunération liée à la performance récompense principalement les hommes »

« La rémunération liée à la performance récompense principalement les hommes »

Un billet proposé par l’Institut syndical européen ETUI, dans le cadre de notre rubrique « Opinion »

On pourrait penser que la rémunération liée à la performance récompense simplement le mérite. Il s’avère qu’elle récompense principalement les hommes, révèle la dernière étude de l’Institut syndical européen (ETUI). Étant donné que l’utilisation de la rémunération liée à la performance est susceptible d’augmenter encore – elle est passée de 1/5 en 2000 à plus d’1/3 aujourd’hui – cette question ne peut continuer à être ignorée.

« Ce problème croissant a reçu peu d’attention de la part des décideurs politiques, y compris au niveau de l’UE.  » expliquent les deux experts Kalina Arabadjieva et Wouter Zwysen, chercheurs à l’ETUI. « Les cadres juridiques actuels en matière d’égalité de rémunération ne pourraient traiter que certains aspects de cette question, mais des solutions plus efficaces et plus complètes doivent être élaborées par les décideurs politiques et les partenaires sociaux.« 

Rémunération liée à la performance : un système qui aggrave les écarts

Alors que la rémunération liée à la performance pourrait en principe briser les inégalités existantes dans les systèmes de rémunération et améliorer l’écart de rémunération entre les sexes, elle aggrave généralement ces écarts, même au sein des entreprises, indique encore ETUI.

« Les dernières recherches montrent que les hommes sont plus susceptibles de recevoir une rémunération liée à la performance, et ce pour des montants plus élevés, parce qu’elle tend à être disponible dans les grandes entreprises, à l’extrémité supérieure de la distribution des salaires, pour un travail à temps plein plutôt qu’à temps partiel, et dans certains secteurs et professions. »

ETUI

Discriminations 

En bref : non seulement les femmes sont moins susceptibles que les hommes de recevoir une rémunération liée à la performance dans des emplois similaires, mais elles sont également beaucoup plus susceptibles de travailler dans des postes où la rémunération liée à la performance fait moins souvent partie du package.

Cette ségrégation horizontale – où les femmes occupent des emplois/professions/secteurs différents de ceux des hommes – contribue également à l’écart salarial lui-même. 

Contrats précaires ou temps partiels

Les femmes occupent plus souvent des emplois à temps partiel, ou sous contrats temporaires ; deux situation où la rémunération liée aux performances est peu fréquente. Les femmes sont également plus susceptibles de travailler dans des petites entreprises plutôt que dans des grandes. Là encore, les systèmes de rémunération liée aux performances sont moins appliqués. Enfin, le système est moins utilisé dans les services, publics et autres, ainsi que dans l’horeca. Secteurs où les femmes sont fortement représentées. L’utilisation de la rémunération liée à la performance est plus élevée dans l’industrie minière par exemple, dominée par les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR