Descente et arrestations chez Post-NL : une preuve de plus

Descente et arrestations chez Post-NL : une preuve de plus

Un billet de l’UBT-FGTB

Le 28 mars, la police fédérale et les services d’inspection sont descendus à nouveau – avec l’auditeur du travail – dans trois dépôts de Post-NL. Les dépôts ont à nouveau été scellés. Pour la première fois, des arrestations ont eu lieu. Ces descentes se sont produites le jour des actions de l’UBT-FGTB contre le dumping social dans le secteur du transport.

L’UBT-FGTB se réjouit des contrôles constants au sein des services de livraison de colis. Elle continue néanmoins à plaider pour un renforcement des services d’inspection sur une base permanente. Il est par ailleurs temps de s’attaquer à la spirale infernale de tarifs toujours plus bas dans le but d’éradiquer ce véritable cancer du secteur.

Pratiques frauduleuses chez les services de livraison de colis

Dans son premier livre noir sur l’e-commerce, paru en novembre 2021, l’UBT-FGTB avait détaillé comment les grandes entreprises organisent leur travail. C’était aussi ce jour-là que les services d’inspection descendaient une première fois chez Post-NL, GLS et DPD. Et mettaient les scellés sur plusieurs dépôts. Malgré la promesse de ces entreprises de régler les problèmes, les infractions continuent à se multiplier dans le secteur. Il est dès lors grand temps de créer les mêmes conditions pour tous, avec des tarifs corrects et des services d’inspections renforcés.

Les tarifs sous pression

Une des principales raisons qui explique pourquoi ces entreprises continuent à organiser et à tolérer ces pratiques frauduleuses est le prix demandé pour la livraison de marchandises. Les donneurs d’ordre, souvent de grandes multinationales, restent trop souvent à l’abri pendant qu’ils continuent à brader les tarifs. Frank Moreels, président de l’UBT-FGTB : “Tant que les donneurs d’ordre optent pour les tarifs les moins chers pour le transport sans se demander pourquoi certaines entreprises peuvent se permettre ces tarifs au rabais, ces pratiques frauduleuses continueront à sévir.” Malgré les efforts des services d’inspection, malgré les contrôles, les amendes et les condamnations, on constate que les infractions sont monnaie courante. La descente chez Post-NL le prouve une nouvelle fois.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR