Prime de fin d’année et prime syndicale : y avez-vous droit ?

Prime de fin d’année et prime syndicale : y avez-vous droit ?

Pour nombre de travailleurs et travailleuses, c’est la saison des très attendues prime de fin d’année et prime syndicale ! Faisons le point.

La prime de fin d’année

Recevrez-vous une prime de fin d’année ?

Cela dépend des CCT de votre secteur ou de votre entreprise. Si une prime est prévue dans l’entreprise, chaque travailleur en reçoit la totalité, à condition d’avoir travaillé une année complète.

Ce n’est pas votre cas ? Vous n’avez-vous pas travaillé une année complète l’année dernière ? Avez-vous travaillé à temps partiel ou avez-vous changé d’emploi au cours de l’année ?

Vous recevrez généralement une prime de fin d’année calculée au prorata du nombre de jours travaillés dans l’année. Toutefois, certaines conventions exigent également que vous soyez en service à une certaine date ou demandent un minimum de jours prestés.

Qui paye ?

Soit l’entreprise, soit, pour certains secteurs, un fonds social.

Prime de fin d’année ou treizième mois ?

Les deux appellations recouvrent la même réalité. Le montant brut de la prime de fin d’année représente souvent un mois de salaire brut, d’où l’appellation de « treizième mois ». Toutefois, il arrive que la prime soit inférieure à un mois de salaire. Notons que dans tous les cas, le montant net est inférieur à votre salaire net mensuel, en raison d’un pourcentage du précompte professionnel élevé.

À combien s’élève ma prime ?

Cela dépend de votre salaire et du calcul prévu dans la CCT de votre secteur ou de votre entreprise. Un salaire plus élevé signifie donc une prime de fin d’année ou un treizième mois plus élevé.

Quand est-elle versée ?

En général, la prime de fin d’année – ou le treizième mois – est versée avec votre salaire en décembre.

En tant que travailleur intérimaire, y ai-je droit ?

Oui, à condition que vous ayez travaillé au moins 65 jours ou 494 heures (78 jours dans la semaine de six jours) ; au cours de la période comprise entre le 1er juillet de l’année précédente et le 30 juin de l’année en cours (période de référence). En savoir plus ici.

La prime syndicale

La prime syndicale est un avantage social octroyé aux travailleurs et travailleuses de certaines commissions paritaires qui cotisent auprès d’une organisation syndicale.

Quelles sont les conditions pour obtenir la prime ?

  • Etre en ordre de cotisations pour l’année écoulée.
  • Introduire la demande à l’aide du formulaire original dans les délais requis.

A combien s’élève le montant ?

Le montant annuel de la cotisation dépend des CCT de votre secteur ou de votre régime de travail (temps partiel ou temps plein).

Il est payé quand et par qui ?

Le moment du paiement dépend des CCT de votre secteur. Le montant est versé principalement par les Centrales, mais pour certains secteurs par le Fonds social.

Comment faire pour recevoir la prime ?

Le travailleur reçoit l’attestation pour l’obtention de la prime syndicale à son domicile. Il doit la remplir et la remettre à la boîte aux lettres de la régionale de sa Centrale.

Si vous avez d’autres questions, consultez votre délégué, le site web de votre Centrale ou contactez la régionale de votre Centrale professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR