Festival de films Alimenterre : une fenêtre sur une urgence mondiale

Festival de films Alimenterre : une fenêtre sur une urgence mondiale

Le festival de films Alimenterre, organisé par SOS Faim,  revient du 9 au 16 octobre à Bruxelles et en Wallonie. Une 13ème édition riche en surprises, et une opportunité de revenir sur un enjeu crucial : l’alimentation.

Le 16 octobre, c’est la journée mondiale de l’alimentation. Un véritable sujet d’actualité, qui mixe enjeux sanitaires, climatiques, économiques, et éthiques. Une personne sur neuf, dans le monde, souffre de la faim. Parallèlement, deux tiers des habitants de notre planète appartiennent au monde paysan. Comme le mentionne « SOS Faim », le modèle agro-industriel actuel montre clairement ses limites. Il a par ailleurs un impact négatif très lourd sur le plan environnemental : épuisement des terres, utilisation massive des réserves d’eau, érosion des sols,… Les défis d’aujourd’hui, en la matière, sont cruciaux. Il est nécessaire de revenir à des modèles plus durables, pour assurer la sécurité alimentaire, lutter contre le pauvreté et réduire l’impact sur le climat et l’environnement.

Près d’un milliard de personnes souffrent de la faim sur notre planète. Or, plus de 2/3 d’entre eux sont des paysans et paysannes. Ce paradoxe est le résultat de choix politiques sur lesquels nous pouvons agir. 

SOS Faim

Festival Alimenterre: informer, questionner, sensibiliser

C’est dans ce contexte que s’organise le festival Alimenterre. Grâce à une très belle sélection de films documentaires belges et internationaux, le festival sensibilise et informe sur la réalité agricole, ou met à l’honneur des modèles de production alternatifs.

Des invités de marque

Mathilde They, chargée de projet pour le festival, nous parle de cette nouvelle édition. « L’une des très belles surprise est notre parrain, Pitcho. Rappeur, slameur, acteur de théâtre bruxellois, il est très sensible aux questions alimentaires. Il a pris conscience de cette problématique au théâtre, d’ailleurs, alors qu’il jouait le rôle d’un agriculteur. » Pitcho, outre son rôle de porte-parole du festival, interviendra lors de la soirée d’ouverture pour une petite performance, et donnera un concert lors de la soirée de clôture.

Il n’est pas le seul invité de marque de cette édition. « Notre invitée d’honneur, par ailleurs, est Blandine Sankara. Elle est connue pour être la sœur du président révolutionnaire burkinabé Thomas Sankara, assassiné en 1987. Elle est sociologue, et a fondé la ferme agroécologique Yelemani, afin de promouvoir la production locale et le bio au Burkina Faso. Elle sera présente à plusieurs endroits et moment s du festival, notamment lors de la présentation du film d’ouverture, Le Périmètre de Kamsé. » Blandine Sakara interviendra après la projection, dans le cadre du débat sur le thème « Climat et agriculture : l’impérative transition vers des systèmes alimentaires durables ?

16 films

La programmation se veut particulièrement éclectique. Sur 200 films reçus, treize ont été retenus pour la compétition, auxquels s’ajoutent un film hors compétition et deux autres plutôt destinés au jeune public (et à leurs parents!). Une sélection de courts métrages sera par ailleurs distillée au fil du festival. L’idée est d’offrir un regard qui recouvre à la fois nos réalités agricoles belges, européennes, et mondiales, avec un focus sur la situation de plusieurs pays africains. Des séances et débats auront lieu à Bruxelles et en Wallonie. Rencontres, ateliers, concerts sont également au programme. Découvrez ici la carte interactive reprenant les diverses activités et infos pratiques. 

Sélection officielle 2021

  • Le Périmètre de Kamsé – Olivier Zuchuat – Suisse, France / 2020 / 93′
  • Champ de luttes, semeurs d’utopie – Mathilde Syre – France / 2020 / 73′
  • Nul homme n’est une île – Dominique Marchais – France / 2017 / 96′
  • Paysans sentinelles – Coraline Molinié – France / 2020 / 52′
  • Pas d’or pour Kalsaka – Michel K. Zongo – Burkina Faso / 2019 / 80′
  • L’Installation – Agnès Poirier – France / 2020 / 53′
  • Amuka, l’éveil des paysans congolais Antonio Spanò Benjamin Stiénon – Belgique, RDC / 2019 / 70′
  • Ceres – Janet Van Den Brand – Belgique / 2018 / 73′
  • Décolonisons l’écologie – Annabelle Aim, Jérémy Boucain & Cannelle Fourdrinier – France / 2021 / 100′
  • Becoming Animal – Emma Davie & Peter Mettler – Suisse, Royaume-Uni / 2018 / 98′
  • Château de Terre – Oriane Descout – Brésil, France / 2020 / 95′
  • La part du rêve – Jean Froment – France / 2020 / 52′
  • La graine, les particules et la lune – Dune Dupuy – France / 2021 / 78′

Concours « Champ libre »

Enfin, cette année, le concours Champ libre a le soutien du collectif de cinéastes Kino Kabaret, pour un beau défi audiovisuel: du lundi 11 au mercredi 13 octobre, un groupe d’une trentaine de participants et participantes se réuniront sur le site du Festival Alimenterre pour tenter de réaliser des courts-métrages sur le thème : « Quel avenir pour l’agriculture et l’alimentation mondiales ? » À la fin du défi, les réalisations seront diffusées publiquement.

Infos pratiques

Dates: du 9 au 16 octobre 2021

Lieux :

  • Bruxelles | Le festival se déroulera au See U, à Ixelles. Adresse : Avenue de la Couronne 227, 1050 Ixelles (entrée principale)
  • Ottignies-Louvain-La-Neuve | PointCulture LLN et au Centre culturel d’Ottignies-LLN
  • Namur | Cinéma Caméo
  • Liège | Cinéma le Parc, Crié au centre culturel des Chiroux, Aquilone asbl et Centre liégeois du Beau-Mur
  • Charleroi | Quai 10
  • Mons | Plaza Art et Ecole Supérieure des Arts ARTS2
  • Arlon | Petit théâtre de la Maison de la Culture d’Arlon

Toutes les infos sur https://festivalalimenterre.be/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR