Banques alimentaires en Belgique : nouveau triste record

Banques alimentaires en Belgique : nouveau triste record

En 2021, plus de 177 000 personnes en Belgique, chaque mois, ont fait appel aux banques alimentaires. 177.000 personnes par mois. Un chiffre impressionnant, qui fait craindre encore plus de drames sociaux en 2022.

Une demande croissante…

La demande d’aide alimentaire en Belgique continue d’augmenter. En 2021, les banques alimentaires ont distribué pas moins de 22 229 tonnes de nourriture. Au total, cela représente environ 44 millions de repas.

…et des dons en berne

Une situation aggravée par le fait que les dons ont diminué. Chaque banque alimentaire s’organise comme une entreprise de logistique. Les principales sources d’approvisionnement sont l’industrie et le commerce alimentaire, les marchés de fruits et légumes, le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) et les apports du grand public par le biais de collectes alimentaires annuelles organisées dans les supermarchés. Toutefois, le surplus offert par l’industrie alimentaire a diminué de 11% par rapport à 2020. De plus, la Fédération Belge des Banques Alimentaires a reçu 20% de marchandises en moins du FEAD.

Jef Mottar est administrateur délégué de la Fédération belge des banques alimentaires (FBBA). Il explique: « C’est une conséquence directe de l’impact de la crise sanitaire sur une partie de la population belge. La situation était si grave que, parallèlement à nos activités classiques, nous avons dû acheter des quantités importantes de nourriture pour éviter les pénuries. »

2022 ne s’annonce pas bien

Avec la hausse actuelle des prix de l’énergie, la situation ne va pas s’améliorer. L’inflation est à son plus haut niveau depuis 1983 et a atteint 8,04 % en février 2022. « Les Banques Alimentaires craignent qu’en 2022, de nombreuses personnes dans le besoin doivent choisir entre se nourrir ou se chauffer. La situation ne pourrait pas être plus grave« , indique la FBBA.

Afin de soutenir et d’encourager les dons de nourriture, les Banques Alimentaires demandent aux décideurs politiques des incitants fiscaux supplémentaires, tels qu’une réduction d’impôts sur les dons de nourriture.

C’est une conséquence directe de l’impact de la crise sanitaire sur une partie de la population belge.

Jef Mottar, FBBA

De nouveaux profils

La pauvreté est en hausse. De nouveaux profils de personnes ont aujourd’hui recours à la banque alimentaire. Dans le passé, il s’agissait principalement de femmes célibataires, de demandeurs d’emploi et de personnes issues de l’immigration. Ces « nouveaux profils » comprennent des travailleurs et travailleuses peu qualifiées, au statut professionnel incertain, des personnes qui ont perdu leur emploi ou des revenus pendant la crise, ou encore des étudiants.

Les plus fragiles s’enfoncent davantage

Si l’indexation automatique veille à ce que nous conservions – relativement – notre pouvoir d’achat, elle ne suffira pas à protéger suffisamment les ménages. Car les salaires ne suivent pas.

La pandémie a bien entendu eu un impact sur les revenus des ménages. Globalement, selon Statbel, 2.199.000 de Belges ont couru un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2021. 246.000 Belges (2,2% de la population) combinaient les trois sous-indicateurs de pauvreté: ils souffraient de privation matérielle et sociale sévère, vivaient dans un ménage à faible intensité de travail et étaient à risque de pauvreté monétaire.

Comment ça marche ?

En 2022, la Fédération belge des banques alimentaires (FBBA) compte neuf banques alimentaires provinciales et est membre de la Fédération européenne des banques alimentaires (24 membres), qui est elle-même en contact avec le Réseau mondial de la banque alimentaire.

Les banques alimentaires récoltent et distribuent non seulement de la nourriture, mais aussi des produits d’hygiène et d’entretien pour les personnes en difficulté financière. Ils s’efforcent également de proposer la gamme de produits la plus large possible pour une alimentation équilibrée.

Une fois la collecte effectuée, les bénévoles vérifient la qualité des produits et préparent les colis pour les associations membres. Ce vaste réseau de distribution, qui comprend 654 associations affiliées, est très diversifié : centres de services sociaux, associations travaillant avec des enfants, des adolescents, des femmes et des hommes sans revenus, services d’aide aux personnes en difficultés, restaurants sociaux, etc. Les fonds de fonctionnement proviennent principalement de dons privés.

« Les banques alimentaires sont gérées par quelque 340 bénévoles. C’est grâce à leur engagement que nous sommes en mesure de traiter ces volumes à un coût de fonctionnement de 0,288€ par kilo. Les postes de dépenses les plus importants sont les transports et les infrastructures. Un coût de fonctionnement aussi faible signifie que chaque don de 40 euros déductible des impôts nous permet de livrer pas moins de 280 repas au réseau d’associations. »

Jef Mottar, FBBA

Origine de la banque alimentaire

Le concept de la banque alimentaire est né en 1967 aux États-Unis lorsque John Van Hengel a vu une veuve, mère de dix enfants, fouiller dans les poubelles d’une épicerie. Il l’a aidée, a trouvé des produits encore comestibles. Il a ensuite convaincu les épiciers de faire don de leurs excédents. C’est le début d’une longue lutte contre la faim et le gaspillage alimentaire. La première banque alimentaire voit alors le jour.

2 réactions sur “Banques alimentaires en Belgique : nouveau triste record

  1. Bonjour je suis vraiment à la recherche du. Travaille j .ai cherche vraiment du travail si si vous pouvez m’aider stp

  2. Bonjour,
    Pour le chauffage au gaz naturel, je l’ai éteint le premier mars 2022. Pour l’hiver, donc, du premier octobre 2021 au premier mars 2022. Conclusion, j’ai vendu ma voiture depuis plusieurs années et je prends le bus. Le frigo, est moyen? Merci l’ETAT de droit. Je pense que personne ne sera sur le chemin , il disait? J’ai résisté au COVID, mais maintenant j’espère des jours meilleurs. La crise va me tuer. C’est triste. La crise existe depuis 1972. 2022, les convoyeurs attendent???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR