Inflation, indice-pivot : l’index, comment ça marche ?

Inflation, indice-pivot : l’index, comment ça marche ?

L’indexation automatique, un concept complexe et essentiel

Régulièrement dans votre magazine Syndicats, vous lisez une brève sur l’indexation du mois qui vient de s’écouler. Si l’indexation automatique est un jeu d’enfants pour certains, elle s’avère être un concept complexe, et indispensable pour votre salaire et/ou indemnité. Retour sur les basiques.

L’indexation automatique, en bref, c’est l’adaptation des salaires et des allocations sociales (pensions, chômage, etc.) à l’augmentation du coût de la vie. Elle dépend de l’inflation. Soit de la hausse des prix de produits et services consommés en Belgique, inclus dans « le panier des ménages ». L’indexation automatique permettra aux travailleurs et travailleuses de pouvoir répondre à cette augmentation, sans pour autant voir leur pouvoir d’achat diminuer.

Cette année, nous avons enregistré une forte hausse de l’inflation en août. La hausse des prix de l’énergie (gaz naturel, électricité) est la principale cause de cette augmentation.

Quelle est la règle pour la composition du panier des ménages?

C’est l’Enquête sur le Budget des Ménages qui détermine la composition du panier. Il s’agit d’une enquête sur les dépenses de consommation des ménages, menée tous les 2 ans par le SPF. La règle générale prévoit que si un bien ou un service a un poids supérieur à 1‰ des dépenses de consommation, il entre dans le panier, si son poids est inférieur à 1‰ il sort du panier. A titre d’exemple, lors de la dernière adaptation du panier, en 2021, 5 témoins sont venus compléter le panier (compléments alimentaires, coffre de toit, souris d’ordinateur, clavier, consultations chez le psychologue) et 2 n’y sont plus (GPS, mouchoirs en coton).

Le système d’indexation a-t-il toujours été le même ?

L’indexation a fait l’objet de plusieurs réformes depuis son introduction en 1920. A titre d’exemple, l’indice santé a été instauré, sous le pression des employeurs et malgré les actions de la FGTB, en 1994. L’indice santé se calcule en supprimant 4 types de produits, à savoir les produits de tabac, les boissons alcoolisées, les essences et le diesel. Dans le cadre du calcul de l’indexation, celui-ci est « lissé ». C’est à dire que l’on fait la moyenne des trois derniers mois et du mois en question. Le système d’indexation automatique existe dans certains secteurs depuis près de 100 ans.

Quels sont les avantages de l’indexation automatique ?

  • C’est un amortisseur économique. Elle permet à la Belgique de mieux résister aux crises. Puisque les salaires sont indexés automatiquement dès que le coût de la vie augmente. Ce, sans que cela fasse l’objet de négociations. De plus, cette indexation s’applique à toutes les allocations sociales et salaires, secteur privé et public, quel que soit le secteur d’activité, quelle que soit la taille de l’entreprise.
  • Elle contribue à la paix sociale, et à éviter des conflits – qui pourraient survenir à chaque fois que cette augmentation devrait survenir. En effet, les négociations entre syndicats et employeurs portent uniquement sur les augmentations salariales réelles, qui viennent en plus de la compensation pour l’augmentation du coût de la vie. Dans d’autres pays, il faut négocier sur les deux composantes.
  • Grâce au système d’indices-pivots différents d’un secteur à l’autre, l’indexation est étalée sur toute l’année. Ceci permet d’éviter un « choc » dans l’économie auquel on assisterait en cas d’augmentation simultanée de tous les salaires et allocations. La sauvegarde maximale du pouvoir d’achat soutient le niveau de consommation et donc l’activité économique.
  • Ce système unique en Europe garantit une solidarité automatique entre les travailleurs et travailleuses des secteurs forts et des secteurs faibles et entre les actifs et inactifs.

Est-ce que je vais recevoir l’indexation tous les ans ?

Non, cela dépend de l’inflation. Plus particulièrement de l’évolution de l’indice santé lissé. De plus, il existe dans chaque secteur des modalités différentes sur le fonctionnement de l’indexation.

Quand indexation il y a, les travailleur∙euse∙s la reçoivent-ils en même temps ?

Non, car il y a deux systèmes d’indexation :

  1. Une indexation à des intervalles fixes: Les salaires sont indexés automatiquement au moment prévu par la CCT sectorielle quel que soit le niveau atteint à ce moment par l’indice. A titre d’exemple, dans le secteur de l’industrie alimentaire l’indexation a lieu toujours en janvier. Dans le secteur du nettoyage, la commission paritaire 121, l’adaptation se fait au 1er janvier et au 1er juillet.
  2. Une indexation sur base d’indices pivots (qui diffèrent d’un secteur à l’autre).Elle est déclenchée lorsque le pivot est atteint ou dépassé par l’indice santé lissé. Cette règle est valable pour les services publics et les allocations sociales, ainsi que pour certaines commissions paritaires du secteur privé tel que le secteur non-marchand. Cette année l’indexation des allocations sociales aura lieu en septembre et celle des services publics en octobre 2021.

Elle s’élève à combien ?

La somme dépend de l’inflation, en particulier de l’évolution de l’indice-santé lissé. Le montant n’est donc pas toujours le même.

Comment le savoir ?

Les Centrales professionnelles de la FGTB vous informent des indexations pour vos commissions paritaires respectives, via leurs sites web et réseaux sociaux et/ou via les valves des entreprises. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter votre délégué∙e et/ou permanent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR