Publication | Au travail sur la route

Publication | Au travail sur la route

Le dernier « Hesamag », publication semestrielle de l’Institut syndical européen ETUI, s’intéresse aux métiers de la route, dans un dossier très fourni intitulé « Au travail sur la route ». Au programme notamment: prix du transport, exploitation de chauffeurs roumains, pensions des travailleurs des ports, environnement, aviation…

« De la nourriture que nous prenons au petit déjeuner qui a été transportée par bateau ou par camion, en passant par les plats livrés à vélo ou aux trains et aux bus que nous empruntons quotidiennement pour se rendre au travail, jusqu’aux avions réservés pour partir en vacances, on a pu constater que les travailleurs du transport étaient omniprésents et plus qu’essentiels à nos vies. »

Hesamag, juin 2022

Les chauffeurs parlent

Dans ces pages, entre autres, Livia Spera – de la Fédération européenne des travailleurs des transports (ETF) – évoque les enjeux environnementaux pour le secteur du transport. À lire également: un reportage sur le dumping social, via des témoignages de chauffeurs roumains. Extrait choisi: « Ce job est la preuve que l’esclavage moderne existe toujours, avec des abus de patrons sans scrupule qui fatiguent les chauffeurs psychologiquement jusqu’à ce qu’ils soient prédisposés à avoir des accidents, faisant d’eux des bombes à retardement », dénonce Claudiu, qui préfère garder l’anonymat. « Personne n’en a rien à faire de nous« , dit Tiberiu, « on tombera un par un et ceux qui vivront assez longtemps pour toucher leur pension de retraite la dépenseront en frais médicaux. » Infarctus, problèmes de dos et de circulation sanguine, diabète, surpoids… L’espérance de vie moyenne des chauffeurs routiers roumains est de 60 ans.

Un métier à revaloriser

Enfin, Hesamag aborde, plus largement, le métier de chauffeur routier. « La pénurie est un fléau qui affecte l’Europe tout entière, avec pas moins de 400 000 places de chauffeurs routiers à combler sur le marché. Ce n’est pas avec des salaires au rabais, des conditions de travail déplorables et un éloignement familial permanent qu’on arrivera à attirer les jeunes générations pour les embarquer au travail sur la route », indique la rédaction.

Une publication à découvrir en cliquant ici.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR