Expo photo : « Derrière les masques »

Expo photo : « Derrière les masques »

Derrière les masques il y a des êtres humains : des travailleuses et travailleurs, des délégués. Derrière les masques, il y a Ben, Annelies, Lars, Farida et tant d’autres qui ont affronté la crise sanitaire avec résilience et détermination. À l’occasion de son Congrès, la FGTB a collaboré avec le photographe Ali Selvi, afin de réaliser une exposition qui met en lumière le travail exemplaire de ses délégués en période covid, un des plus grands chamboulements de l’histoire du monde du travail.

Il est arrivé du jour au lendemain. C’était complètement inattendu. Plusieurs secteurs, comme l’horeca, ont dû fermer leurs portes. Les travailleurs ont subi le chômage temporaire durant de longs mois. D’autres ont dû s’adapter au télétravail. Les « essentiels », eux et surtout elles, ont maintenu le pays à flot, malgré le manque de matériel. « Nous n’avions pas de matériel de protection. Le premier confinement a été très dur », nous confie Anne-Christine, aide-familiale. En effet, les coupes budgétaires dans la santé se sont fait ressentir.

Le travail de terrain

« Sur le terrain, la première préoccupation des délégués était d’informer les travailleuses et travailleurs et de s’assurer qu’ils puissent travailler en toute sécurité », nous confie Giramata Schmit, conductrice de bus. « La communication était très importante. Nous avons joué un rôle clé dans ce domaine », explique Eddy El Herbouti, mécanicien. Tout au long de la crise, l’implication des travailleurs a été exemplaire. Dans de nombreux secteurs, comme le commerce alimentaire, ça a été la cohue. Ils ont dû faire preuve d’une grande flexibilité pour répondre aux besoins de la population. « On a subi tout le stress et la souffrance. S’il y avait eu des moyens et de la reconnaissance, ça nous aurait encouragés davantage », regrette cependant Farida, technicienne de surface.

Les leçons à tirer

La crise du coronavirus a révélé des problématiques douloureuses. Lars Ilya Meulenbergs, enseignant, pointe par exemple la pauvreté infantile, mise en évidence lors de la digitalisation des cours. « Il faut maintenant s’y attaquer ». Mais elle a également prouvé la valeur inestimable du monde du travail, sans lequel, le pays aurait été totalement à l’arrêt. Ainsi que de la nécessité d’une protection sociale forte. Les travailleurs ont fait preuve d’une solidarité exemplaire ; ils ont fonctionné comme une famille. Julien Bodart, vendeur, sur l’implication des travailleurs lors de la crise sanitaire : « Le slogan de la FGTB ‘Ensemble, on est plus forts’ n’a jamais été aussi vrai ».

L’exposition

L’exposition « Derrière les masques» met en lumière le vécu des travailleuses et travailleurs lors de la crise du coronavirus et le travail syndical qui a été mené. Elle est disponible gratuitement pour les Centrales, Régionales, Interrégionales et les organisations partenaires de la FGTB qui souhaitent l’exposer lors d’événements ou dans leurs locaux. Pour plus d’infos contactez-nous.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR