Intérim: le respect, c’est bénéfique pour tous !

Intérim: le respect, c’est bénéfique pour tous !

Les travailleurs intérimaires passent à côté de nombreux avantages salariaux. Pourtant, la loi stipule qu’ils doivent bénéficier des mêmes conditions que les travailleurs de l’entreprise dans laquelle ils effectuent leurs prestations. En tant que travailleurs temporaires, ils sont facilement oubliés. Le calcul de leurs avantages est incorrect ou on profite volontairement de leur situation précaire. Dans un cahier de revendications commun adressé aux employeurs, la FGTB Intérim formule, en collaboration avec les autres syndicats, des solutions à des problèmes urgents.

Le travailleur intérimaire en paie le prix aujourd’hui

Tous les avantages qui existent au niveau de l’entreprise ne sont pas automatiquement ou correctement payés aux travailleurs intérimaires. Et si les travailleurs intérimaires ne reçoivent pas les salaires et indemnités auxquels ils ont droit, le travail intérimaire devient de moins en moins cher par rapport aux travailleurs fixes. C’est le travailleur intérimaire qui en paie le prix aujourd’hui. Pensez aux avantages traditionnels qui font parfois défaut, comme l’assurance hospitalisation ou les chèques-repas.

En ce qui concerne les frais de déplacement aussi, les travailleurs intérimaires sont souvent lésés. En effet, le remboursement s’effectue sur base d’un abonnement mensuel, au prorata du nombre de jours prestés. Ce type d’abonnement est bien plus économique, sauf que la plupart du temps, les travailleurs intérimaires ne savent pas à l’avance combien de jours ils travailleront dans une même entreprise et ils sont donc obligés d’acheter des billets journaliers, autrement plus chers.

Pour le respect de la règle « à travail égal – salaire égal »

Des négociations ont actuellement lieu entre les employeurs et les syndicats. En jeu: les salaires et les conditions de travail des travailleurs intérimaires. La FGTB Intérim et les autres syndicats demandent une attention particulière et le respect du principe selon lequel l’intérimaire reçoit le même salaire que les travailleurs de l’entreprise dans laquelle il preste. Une vigilance nécessaire. Surtout quand on sait que certaines entreprises considèrent le travailleur intérimaire comme une partie intégrante de leur modèle économique. Elles recrutent le travailleur intérimaire au prix le plus bas possible ; les coûts éventuels en cas de maladie, d’accident du travail ou de petit chômage sont répercutés sur la collectivité. Par exemple en laissant le travailleur intérimaire percevoir des allocations de chômage de manière régulière ou illégitime. De nombreux travailleurs intérimaires ne sont pas conscients de ces irrégularités. C’est précisément la raison pour laquelle les syndicats ont formulé une série de propositions.

Le recrutement et la rémunération correcte des travailleurs intérimaires profitent à chacun. Tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du secteur de l’intérim.

Pour davantage d’informations sur vos droits en tant que travailleur intérimaire, ainsi que sur les résultats des négociations dans le secteur, consultez le site www.droitdesinterimaires.be.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR