Réforme fiscale : « STOP à l’enfumage »

Réforme fiscale : « STOP à l’enfumage »

Le 19 janvier en matinée, des militants et militantes de la Coalition Corona ont mené une action symbolique devant le cabinet du Vice-Premier ministre et ministre des Finances Vincent Van Peteghem, en charge de la Coordination de la lutte contre la fraude. L’objectif : revendiquer plus de justice fiscale.

Une réforme fiscale peu prometteuse

Les revendications? Le gouvernement belge doit dégager des moyens supplémentaires pour financer une reconstruction post-Covid juste et durable en matière de santé, de climat et de protection sociale. La justice fiscale permettrait de réduire les inégalités sociales accentuées depuis le début de la pandémie. Mais aussi mobiliser des ressources propres pour financer le plan NextGenerationEU et le Pacte vert au niveau européen.

Pourtant, malgré l’urgence, les négociations sur la réforme fiscale annoncée dans la déclaration gouvernementale ne sont que des effets d’annonce. Les moyens contre la fraude fiscale et la criminalité financière restent beaucoup trop faibles, comme l’ont rappelé récemment plusieurs magistrats.

Dans la rue pour une fiscalité juste

La Coalition corona, qui regroupe syndicats, mutuelles, ONG environnementales, réseaux de lutte contre la pauvreté, ONG de développement et réseaux pour une finance responsable, a mené une action devant le cabinet du ministre Van Peteghem pour dire STOP à l’enfumage. La Coalition et ses membres demandent une réforme fiscale ambitieuse et concertée avec la société civile pour atteindre une fiscalité juste au service d’une transition écologique et solidaire.

« On vient de connaître une succession de scandales fiscaux et financiers, tels que les Panama Papers. La réaction politique : rien ou presque rien. Pour nous, la justice fiscale doit rencontrer 3 objectifs qui ne figurent pas dans la nouvelle réforme. 1) Taxer les revenus autres que ceux du travail au même niveau que ceux du travail. 2) Des rentrées supplémentaires pour l’état pour faire face aux défis environnementaux, sociaux et sociétaux. 3) Lutter contre la fraude fiscale de façon à avoir des recettes supplémentaires. »

Thierry Bodson, Président de la FGTB

A la fin de l’action, les représentants de la Coalition ont adressé une liste de bonnes résolutions au gouvernement belge pour entamer l’année 2022. Seront-elles suivies ? Affaire à suivre…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire aussi x

Syndicats Magazine

GRATUIT
VOIR